Séverine Le Burel

 

 

(France)

 

 

Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, mais prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience… D’où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d’âmes. 

Caspar, un amnésique d’une quarantaine d’années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n’aurait jamais imaginé croiser le chemin de ce psychopathe. Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde… avec le briseur d’âmes. Et, cette fois, il tue !

 

www.sebastianfitzek.de

 

 

 

 

La lecture du Briseur d’âmesun thriller psychologique assez sombre, est simplement captivante ! Elle se fait en peu de temps, tant le lecteur dévore les pages une à une dans l’espoir d’arriver le plus vite possible à la fin et découvrir la vérité sur ce qui se trame dans cette clinique. Et  il faut avouer que la déception n’est pas de mise : le dénouement est à couper le souffle et magistralement écrit.

 

La forme du récit est très intéressante puisque nous est proposé à la lecture un dossier médical psychiatrique. Cette forme peu habituelle nous immerge dans le quotidien d’une clinique psychiatrique très huppée de Berlin. On y fait la connaissance de quelques patients qui chacun vont jouer un rôle majeur dans le déroulement des évènements dramatiques qui vont suivre…

 

Le Briseur d’âmes. Qui est-il ? Comment opère-t-il ? Dans quel but ? Pourquoi ? Autant de questions sans réponses, de fausses pistes, d’indices et de… devinettes ! Chaque victime du Briseur d’âmes est en effet affublée d’une devinette, sur un petit bout de papier…

 

Il est difficile d’en dire plus sur ce roman, de peur de trop en révéler sur l’intrigue. Néanmoins, amateurs de thriller, de frissons, bref de lecture captivante, à vous de jouer ! Ce livre vous prend corps et esprit dans son antre diabolique pour ne vous lâcher qu’à la toute dernière page… la toute dernière ligne…

 

 

Le briseur d’âmes – Sebastian Fitzek –  L’Archipel (mars 2012)

 

 

 

 

_____________________________

A 18 ans, elle a déjà participé en 2007, à la 5e édition du Festival International de Poésie « Teranova » de Metz, au Festival national « Lire en Fête » en région Lorraine, ainsi qu’à la première édition du Festival International de Jeune Poésie  « Dante Alighieri » à Nancy.

Entre 2007 et 2009, elle a fréquenté un atelier d’écriture/lecture à la médiathèque Jean Morette d’Amnéville. C’est ici qu’elle a développé sa plume auprès d’adultes de tout âge.

Elle a collaboré en 2008 à la revue poétique Saltimbanques et au magazine RAL,M des éditions Le Chasseur abstrait.

L’informatique, la lecture et ses études occupent tout son temps.

 

http://s.ecriture.over-blog.com

Articles similaires

Tags

Partager