Séverine Le Burel

 

 

(France)

 

 

Bruce, un quadragénaire divorcé, un peu ours, un rien misogyne, est sauvé in extremis par une greffe cardiaque. Après l’opération, sa personnalité, son comportement, ses goûts changent de façon surprenante. Il ignore encore que son nouveau coeur est celui d’une femme. Mais quand ce coeur s’emballe avec frénésie devant les tableaux d’un maître de la Renaissance italienne, Bruce veut comprendre.

Qui était son donneur ?

Quelle avait été sa vie ?

Des palais austères de Toscane aux sommets laiteux des Grisons, Bruce mène l’enquête. Lorsqu’il découvrira la vérité, il ne sera plus jamais le même…

 

www.tatianaderosnay.com

 

 

 

Lu en deux petits jours, ce roman subjugue littéralement le lecteur. À tel point, qu’il paraît presque trop court ; pourtant loin de rester sur notre faim, on se plonge dans l’histoire, s’y sent tout de suite bien, chez moi, transporté dans la vie de Bruce.

 

L’auteur use de différents stratagèmes pour dynamiser son récit, le rendre encore plus « vivant », nous donner soif, nous pousser à tourner les pages encore et encore. Ellipses, flash-back, récit à la première personne ; bref, nous sommes Bruce.

 

Bruce, ce quadra des cavernes, un tantinet misogyne, qui se fait greffer un nouveau cœur à cause d’une maladie qui l’affaiblit de jour en jour. Au début du livre, nous découvrons Bruce dans toute sa « splendeur » avec ses qualités et (surtout) ses défauts. Puis survient la maladie. À ses côtés, nous attendons l’appel du docteur : quand le greffon sera-t-il là pour lui ? Combien de temps encore à attendre ? Son nouveau cœur mis en place, Bruce se transforme peu à peupourquoi ? Est-ce la personnalité de son donneur qui se transmet via son cœur ? S’en suit alors une aventure passionnante de l’Italie à la Suisse, du soleil au froid glacial, des musées aux boutiques d’antiquaires, rien ne lui sera épargné dans sa course pour découvrir l’identité de son donneur.

 

 

 

(Portrait d’une dame de Paolo Ucello, peintre du Quattrocento, personnage à part entière de l’histoire…)

 

 

L’histoire d’un père. L’histoire d’un homme. Mais surtout, l’histoire d’une quête. L’histoire d’une vie qui bascule. Dans Le cœur d’une autre évoluent plusieurs personnages attachants et qui, chacun à leur manière, changent la vie de Bruce. Son fils Mathieu, sa petite-amie Joséphine, la baronne de Landifer, le distant Lorenzo, et d’autres encore.

 

 

Le coeur d’une autre – Tatiana de Rosnay –  Le livre de poche (mai 2009)

 

 

 

 

_____________________________

A 18 ans, elle a déjà participé en 2007, à la 5e édition du Festival International de Poésie « Teranova » de Metz, au Festival national « Lire en Fête » en région Lorraine, ainsi qu’à la première édition du Festival International de Jeune Poésie  « Dante Alighieri » à Nancy.

Entre 2007 et 2009, elle a fréquenté un atelier d’écriture/lecture à la médiathèque Jean Morette d’Amnéville. C’est ici qu’elle a développé sa plume auprès d’adultes de tout âge.

Elle a collaboré en 2008 à la revue poétique Saltimbanques et au magazine RAL,M des éditions Le Chasseur abstrait.

L’informatique, la lecture et ses études occupent tout son temps.

 

http://s.ecriture.over-blog.com

Articles similaires

Tags

Partager