Samuel Dudouit

 

 

 

(France)

 

 

Bassines abandonnées

 

j’ai devant moi posé un bac

rempli d’eau stagnante

une lueur affranchie comme un vieux timbre usé

repassé effacé

et des fruits qui se piquent

pour me rappeler à moi-même

 

*

 

des petits cachets blancs sur ma table

comme la signature d’un désert

placé dans un coin

et que la vue pleine du sang du jour

tenterait sempiternellement de transformer

en alcool de mots

 

*

 

une odeur de moteur deux temps

pour virgile improvisé

des cartes postales qui battent dans les artères

et le coup de peigne énergique

qui rabat les herbes anciennes

entre ces deux pages oubliées, là-bas

 

*

 

ôte-toi d’un doute saute

dans la première flaque venue

pour voir si ton petit deuil survit au rire

ou alors va au bout

de ton putain de jardin

et dans son crépuscule étrangle enfin cette fièvre

 

 


 

 

 

 

 

____________________________________________

http://samueldudouit.blogspot.fr/

 

Né en 1968, élevé au grain, éduqué au missel, rémunéré au traitement, rincé à l’eau, séché en cave et fumé au feu de bois. Reste cependant optimiste quant à l’avenir de la connerie globale.

Co-anime avec Sanda Voïca la revue numérique Paysages écrits.

https://sites.google.com/site/revuepaysagesecrits/

Articles similaires

Tags

Partager