Roselyne Sibille

 

 

 

(France)

 

 

Ta robe est bord de fleuve

 

et ton corps s’appuie sur le vent

 

Sous ton bras une éclipse

et le bleu scintillant des possibles

 

Il te regarde

humilité de fougère brunie

Il te garde

 

 

Pose ta joue sur la montagne

 

Ecoute le nuage

L’eau te sert de chevelure

 

Ton menton dans le vallon

n’affole pas ta maison

 

Sous les lambeaux recomposés

tu pourras dormir

 

 

Attends

 

L’espace entre en toi par ton oreille droite

Tu as ton œil et la pagaie

 

Attends

L’arc-en-ciel prend son équilibre sur le bout de ton nez

 

 

Arlequin au beurre noir

 

Un citron dans la bouche

La neige sur l’épaule

Qu’est-ce qui a poussé sur ton doigt ?

 

 

ELLE EN HUIT

 

Aspire à plein bras la couleur

Ta danse déjà se prépare

 

Un coquillage en équilibre sur la hanche

Le rouge du clown à l’épaule

Un ciel dans tes cheveux

 

Le sol s’élève

Tu es prête et tu ris

 

 

Un seul visage précis

 

Caché effrayé derrière les épines

Il s’effondre            il est vert                   il a deux dents sur le devant

Les foules hystériques dorment dans son chapeau ouvert

 

Trois petits chaperons noirs

La tête appuyée à l’échelle du clocher

 

Je leur fabrique des vies imaginaires

 

Où sont passés les visages entre les guillotines et les flûtes en os ?

 

Ce n’est qu’à côté de toi que je te ressemble

 

 

Les bottes dans le concret

 

le corps dans les reflets

j’écoute les nuages

et les chemins obtus

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

BIO-BIBLIOGRAPHIE

 

Roselyne Sibille est née en 1953 en Provence où elle vit. Géographe de formation, bibliothécaire. Elle est écrivain de voyages et poète.

 

Elle co-crée avec de nombreux artistes, fait des lectures musicales et participe à des expositions.

 

Ses poèmes ont été traduits en anglais, allemand, espagnol, italien, tchèque, écossais, et en quatre langues de l’Inde (hindi, bengali, tamil, manipuri).

 

BIBLIOGRAPHIE

 

*Au chant des transparences – Lavis de BANG Hai Ja  – Éd. Voix d’encre – 2001

*Éclats de Corée  in Anthologie Triages – Éd. Tarabuste – 2002

*Versants – Préface Jamel Eddine BENCHEIKH  – Éd. Théétète – 2005

*Préludes, fugues et symphonie – Ed. Rapport d’étape – 2006

*Tournoiements – Éd. Champ social – 2007

*Un sourire de soleil – Photos Hélène SIMMEN – Trad. Masami UMEDA – Edition japonaise bilingue – 2007

*Par la porte du silence – Peintures BANG Hai Ja – Trad. Michael FINEBERG / MOON Young-Houn – Edition coréenne trilingue – 2009 

*Lumière froissée – Encres Liliane-Ève BRENDEL – Éd. Voix d’encre – 2010

*Implore la lumière, peintures de Sylvie Deparis, Éditions SD – 2011

*L’appel muet, Éditions La Porte – 2012

 

PUBLICATIONS EN REVUES

 

1998– Éclats de Corée – Revue Culture coréenne49 et 50

2003 – Trois jours d’avant-printemps au temple des sept Bouddhas – Revue Culture coréenne n°64

2010 – in Anthologie poétique « Terres de femmes »

2010 – Calmes aventures au Pays du Matin Calme – Revue Culture coréenne n°80

2011 – Les points cardinaux du temps – Revue Terre à ciel

2011 – L’Ombre-monde – extraits (traductions en anglais) – Revue Pratilipi

2011 – Les marchés de Corée : un présent multiple – Revue Culture coréenne n°84

2012 – L’Ombre-monde – extraits (traductions en anglais) – Revue Asymptote

2012 – Entre sable et ciel – Revue Qantara n°85 (Institut du monde arabe – Paris)

Articles similaires

Tags

Partager