Roselyne Sibille

 

 

 (France)

 

 

 

PAVANE EN DEUX MOUVEMENTS POUR UN TALISMAN DE BOIS FLOTTE

 

J’attends

J’attends que s’ouvre la muraille

               murailles de siècles aux murailles

l’impossible sur un gond

 

J’attends

sans ouvrage

à l’abri de ma solitude

               Je suis le sujet du verbe éternité

 

J’attends

vidusée

révolte ni patience

juste vive

les mains dans les genoux

 

J’attends

scellée par celui

parée pour l’espace inconnu dans sa lumière de tilleul

 

               Murmures de tournesols

               J’attends

 

Le temps s’étrange si vient la fin de la boucle enfin

 

***

 

Toi       la femme emprisonnée   je te vénère et je te berce

Je te fais un berceau de flammes où tu t’allonges

posée                       muette

ta main ouverte     muette

 

Une flamme a jailli de ton sein              une vie

Des incandescences perlent ton voile

Tes mains bourgeonnent lancent la lumière comme une danse

 

Tu te retournes       te redresses

De ta taille   la source bleue de la rivière

Les flammes contournent ta tête

 

Ton visage de cendre ourlé de feu questionne      désolé

oeil noir fermé                    bouche de pétales rouges

 

Contre toi la flamme comme un conseil

enserre          susurre           fuyante         caressante

 

Un pendentif de lumière t’est donné

 

J’ai soufflé sur ton lit de braises pour que flamme t’emporte

Mantole noire        visage et mains de lichens

Ton ouvrage crée du feu

 

Tu t’allèges     tes pieds deviennent doux     et ronde lumière

 

Tu t’es retournée d’un coup comme une barque à terre

 

Fissurée         arme préhistorique           fumerolles

 

J’ai pleuré l’irrémédiable                       la peine des autres

 

Tu as maintenant des ailes         mosaïque grise      noire     et feu

 

Tu t’effondres         humble         tu lâches

Je souffle pour te libérer

Je mets des mains en coupe sous tes pieds

 

Tu t’arrondis en transparence

Tu frémis comme on respire

Tu souris reposée     sensuelle       apaisée         c’est advenu      tu n’attends plus

Un fil de braises aux lèvres          tu t’éloignes en calligramme

Au creux des feuillets dévoilés

Un cœur exact se balance à mon souffle

 

Vous              toutes les pages inutiles               je vous libère

Les petites saintes              je vous libère

 

Je vous libère                     je vous enfante

Je me libère et m’enfante avec vous

 

 

 

Rongée à l’acide impossible

 

fissurée par ce que je sais

je ne peux plus fermer les yeux

Mes pupilles sont trouées

 

L’éclair bouleverse ma tête

Ma bouche voudrait pouvoir crier

 

Explosée en gravats

atterrée dans ma peau

je cherche -tendue- encore

 

Les questions chutent dans les abîmes

Le chaos craquèle les mots

 

Fixée comme l’axe du nez         je cherche

Entre les épées d’ombres            je cherche

Grinçant contre les horizons      je cherche

dans quel désert vous rejoindre

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

BIO-BIBLIOGRAPHIE

Roselyne SIBILLE

 

Roselyne Sibille est née en 1953 en Provence où elle vit. Géographe de formation, bibliothécaire. Elle est poète, écrivain de voyages et traductrice.

Elle co-crée avec de nombreux artistes, fait des lectures musicales et participe à des expositions.

Ses poèmes ont été traduits en onze langues : anglais, allemand, espagnol, italien, tchèque, écossais, coréen et en quatre langues de l’Inde (hindi, bengali, marathi, manipuri).

 

BIBLIOGRAPHIE

2001Au chant des transparences, lavis de Bang Hai Ja, Éditions Voix d’encre

2005Versants, préface de Jamel Eddine Bencheikh, Éditions Théétète (avec le concours du CNL)

2006Préludes, fugues et symphonie, Éditions Rapport d’étape (Librairie française de Venise)

2007  – Tournoiements, Éditions Champ social

2007Un sourire de soleil, édition bilingue (franco-japonaise) parue au Japon. Photographies d’Hélène Simmen, traduction de Masami Umeda

2009 – Par la porte du silence (Through the Door of Silence), recueil trilingue (français-anglais-coréen), coédité par le Musée mémorial Gyeomjae Jeongseon et le Centre Culturel de la Fondation Toji, publié en Corée du Sud. Peintures de Bang Hai Ja, traductions de Michael Fineberget Moon Young-Houn

2010Lumière froissée, encres de Liliane-Ève Brendel, Éditions Voix d’encre

2011Implore la lumière, peintures de Sylvie Deparis, Éditions SD (Bibliophilie)

2012 – L’appel muet, Éditions La Porte

2012 – Dans le vide murmurant des silences, gravures d’Hélène Baumel, verres de Laurence Bourgeois (Bibliophilie)

2013 – La migration des papillons, Éditions La Porte (co-auteur Sabine Huynh)

2014 – L’Ombre monde, Editions Moires (en cours de publication)

 

PUBLICATIONS EN ANTHOLOGIES

2002Éclats de Corée, Éditions Tarabuste – Anthologie Triages (avec le concours du CNL)

2012 – Pas d’ici, pas d’ailleurs : Anthologie poétique francophone de voix féminines contemporaines, Éditions Voix d’encre

 

PUBLICATIONS EN REVUES

1998  – Éclats de Corée – Revue Culture coréenne49 et 50

2003Trois jours d’avant-printemps au temple des sept Bouddhas – Revue Culture coréenne n°64

2010 – in Anthologie poétique Terres de femmes

2010Calmes aventures au Pays du Matin Calme – Revue Culture coréenne n°80

2011Les points cardinaux du temps – Revue Terre à ciel (Poésie d’aujourd’hui

Spéciale Jeunesse)

2011L’Ombre-monde – extraits (trad. en anglais K. Naïr) – Revue Pratilipi

2012 – Les marchés de Corée : un présent multiple – Revue Culture coréenne n°84

2012 – L’Ombre-monde – extraits (trad. en anglais K. Naïr) – Revue Asymptote

2012 – Entre sable et ciel – Revue Qantara n°85 (Institut du monde arabe – Paris)

2013 – in Levure littéraire n°7 – Recours au poème n°52 – Bacchanales n°49 –

Incertain regard n°8

2014 – Revue DiptYque n°3

 

TRADUCTIONS (de l’anglais)

* Parues dans la revue Terre à ciel (Rubrique Voix du monde) : Zoe Skoulding, Anupama Raju, Priya Sarukkai Chabria, Koyamparambath Satchidanandan, Karthika Naïr, Raphaël Urweider, Bill Herbert, Sampurna Chattarji, Meena Kandasamy, Arjun Chandramohan Bali

* « Desh : un voyage de création » Karthika Naïr – Ed. MC2 (Grenoble)

 

CO-CREATIONS : Livres d’artistes, installations, gravures, sculptures, composition musicale et peintures manuscrites

BANG Hai-ja, Florence BARBERIS, Hélène BAUMEL, Laurence BOURGEOIS, Liliane-Eve BRENDEL, Sylvie DEPARIS, Maïté ERRA, KEUN Eun-dol, Mireille LABORIE, Christine LE MOIGNE, Dominique LIMON, Youl

 

LECTURES MUSICALES

 Elle propose des lectures musicales de ses recueils de poèmes avec le violoncelliste Christian SAKHAROV, ou la multi-instrumentiste Nadia GAMBERINI

  • Versants (Editions Théétète – 2005)
  • Tournoiements (Editions Champ social – 2007)
  • Lumière froissée (Editions Voix d’encre – 2010)
  • L’instant tient le poème dans le creux de sa main (Création 2013)

 

LECTURES MISES EN SCENE

  •  Décembre 2010 Poetry Connections Festival de Poésie (Chennai et PuneInde)
  • Janvier 2011 Un éternel en mouvement : « Poésie dansée » par Lakshmi BORIES (Alliance française – Pondichéry – Tamil Nadu – Inde)

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

  • 29 octobre au 5 décembre 2009 – Par la porte du silence, 26 poèmes traduits en coréen par Moon Young-Houn, accompagnés de peintures de Bang Hai Ja (Toji Foundation of Culture – Wonju – Corée du Sud)
  • 22 décembre 2009 au 7 février 2010 – Par la porte du silence (Gyeomjae Jeong Seon Memorial Museum – Séoul – Corée du Sud)
  • 14 janvier au 21 janvier 2011Livres de dialogue créés avec Youl (Alliance Française – PondichéryInde)
  • 27 juillet au 3 août 2011 – Entre racines et lumière, une danse, 13 poèmes traduits en coréen par Moon Young-Houn, accompagnés de peintures de Sylvie Deparis et 23 « Poésies graphiques » de Roselyne Sibille, accompagnées de poèmes courts traduits en coréen par Moon Young-Houn (Toji Foundation – Corée du Sud)
  • 23 novembre au 10 décembre 2011 – Poésie vivante : co-créations avec 10 artistes – (Médiathèque Ouest-Provence – Miramas – Bouches du Rhône)

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

  • Mai 2009 – Expositions de livres d’artistes et peintures manuscrites réalisées avec Youl au Musée Départemental de Gap – Hautes-Alpes
  • 29 mai au 15 juin 2009 – Expositions de peintures manuscrites réalisées avec Youl pour la manifestation Trace de PoèteL’Isle-sur-la-SorgueVaucluse
  • 14 mai au 23 juillet 2011Des artistes et des livres : le climat de l’artiste – Médiathèque Ceccano – Avignon – Vaucluse

 

RESIDENCES D’ECRITURE

  • 2009 et 2010 : résidences d’écriture sur l’invitation de l’Association Païolive (Les Vans – Ardèche – France)
  • Septembre/Octobre 2009 : résidence d’écriture en Corée du Sud (Centre Culturel de la Fondation Toji à Wonju)
  • Décembre 2010/Janvier 2011 : atelier de traduction poétique avec Literature Across Frontiers (Tamil Nadu – Inde) suivi d’une résidence à Pondichéry
  • Juillet/Août 2011 : résidence d’écriture en Corée du Sud (Centre Culturel de la Fondation Toji à Wonju)

Articles similaires

Tags

Partager