Patrick Dubost

 

C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\Dub Sète.jpg

 

 

(France)

 

 

Photo : Robert Ebguy

 
 

 

Pourquoi ?

 

Où vas-tu comme ça ?

As-tu regardé derrière toi ?

As-tu pensé à éteindre les lumières ?

Ne trouves-tu pas qu’il fait un peu froid ?

Tu les connais ces couleurs ?

On n’a pas vécu là, autrefois ?

Pourquoi tu penses à reculons ?

Tu me suis, là ?… Ou tu me précèdes ?

J’ai oublié quelque chose ?

Pourquoi tu ne parles pas ?

Tout va-t-il trop vite ?

Le temps va-t-il pour toi toujours à la même vitesse ?

Est-ce que les choses ont un sens ?

Et toi, tu cours dans quel sens ?

S’il fallait donner une couleur au temps, tu choisirais laquelle ?

T’es encore avec moi ?

Tu veux bien me dire un mot, juste un mot ?

Il y a comme un bruit énorme, tu l’entends ?

Pourquoi les arbres sont-ils si agités ?

Parfois, ne pense-t-on pas si fort qu’on en oublie de vivre ?

As-tu vu des arbres quelque part ?

Demain, on pose le décor, avec un peu de verdure ?

Rêver, n’est-ce pas comme un peu regarder par une fenêtre ?

As-tu entendu une porte claquer ?

Un homme doit-il toujours avoir quelque chose à faire ?

Sais-tu que bouger ça fabrique du temps ?

Est-ce que le temps irait moins vite si on bougeait moins vite ?

Les hommes sont-ils plantés dans la vie comme des arbres ?

Tu crois qu’en souriant tu existes un peu plus ?

Qui va venir faire le ménage ?

Pourquoi me regardes-tu sans me voir ?

Une créature morte est-elle encore une créature ?

La nuit est-elle le négatif du jour ?

La lumière peut-elle éclairer les pensées ?

Est-ce qu’on pense mieux le jour que la nuit ? Ou la nuit que le jour ?

Comment sont rangées les images dans nos souvenirs ?

Ne sommes-nous pas tous un peu dérangés ?

Tu fais le ménage, parfois, dans tes souvenirs ?

Une phrase ne serait-elle en cohérence avec le monde que sous sa forme interrogative ?

Où ai-je garé ma voiture ?

Peut-on recommencer mille fois et recommencer encore ?

As-tu une question ?

Tu le vois ce camion tout cassé ?

Est-ce que le vent parfois voudrait nous dire quelque chose ?

Ai-je garé ma voiture dans un autre monde ?

Est-ce que tout a du sens ?

Est-ce qu’après mourir on retrouve les jouets de son enfance ?

Tu veux bien tourner la page ?

Aimerais-tu t’endormir définitivement dans une histoire ?

Cherches-tu l’ombre pour dormir ?

Le temps dans une cave est-il le même que le temps au soleil ?

Sais-tu que le temps derrière une vitre n’est pas le même que le temps devant la vitre ?

Quand tu regardes ta montre, es-tu conscient qu’il y a une cloison transparente entre le temps et toi ?

Quelle quantité de poussière se dépose en un siècle sur le bord de ma fenêtre ?

Ou sur le bord de nos pensées ?

Est-ce que beaucoup de bruit ça fait du silence ?

Ça t’arrive de t’arrêter, comme ça, en pleine course ?

T’arrive-t-il de dormir les yeux ouverts ?

Est-ce que tu cours, parfois, les yeux fermés ?

Est-ce que tu meurs, parfois, sans raison, au milieu d’un pré ?

Prendras-tu, un jour, au milieu d’un pré, un hélicoptère pas plus gros qu’une libellule ?

On est où, là ?

Est-ce que se poser la question de savoir si on existe suffit pour exister ?

Quand est-ce qu’on fait un enfant ?

As-tu déjà dormi sous une fougère au pied d’une cathédrale ?

Pourquoi est-il si difficile de compter les hirondelles ?

Me diras-tu, un jour, à la seconde près, l’âge de l’univers ?

Elles sont à qui ces pantoufles ?

Est-ce que tu as quelque chose à boire, faute d’avoir quelque chose à dire ?

Pourquoi t’es sérieux comme ça ?

Pourquoi faut-il rêver quand on existe à peine ?

Le monde est-il autre chose qu’un grand théâtre ?

Quand des fois c’est tout noir et des fois c’est tout blanc, est-ce qu’au fond c’est tout pareil ?

Est-ce qu’on pourrait aller plus doucement ?

Ton crâne, avec les trous pour les yeux, est-il comme une cabine de chalutier en pleine mer ?

Est-ce qu’il y aurait deux mondes comme le notre ?

Est-ce vraiment l’océan qu’on entend au fond des coquillages ?

Pourquoi viens-tu si souvent t’asseoir devant ta bibliothèque alors que tu ne lis jamais ?

Descendrais-tu d’un étage pour dire à tes voisins que le monde à la télévision n’est pas le monde réel et qu’on s’en fout ?

As-tu déjà vécu plusieurs vies ?

Où se cache la formule de fabrication d’un oiseau ?

Vois-tu parfois défiler ton passé comme en vue aérienne ?

As-tu parfois essayé de poser un origami sur un nuage ?

J’ai raté un épisode ?

Es-tu déjà tombé d’un avion ?

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer d’où je viens ?

As-tu réservé ton emplacement au cimetière ?

Sens-tu cette lumière qui te caresse la joue ?

As-tu une pensée quand tu écrases un insecte ?

Ne trouves-tu pas que c’est difficile d’être au milieu des autres ?

Est-il possible de mesurer ce qui est définitif ?

Qu’est-ce qu’un miroir à paroles ?

Me comprends-tu comme je te comprends ?

Est-ce qu’à ton avis c’est important d’avoir un avis ?

Est-ce qu’on est dans l’obligation d’aller nulle part ?

Et si on prenait l’ascenseur ?

Pourquoi les voisins sont-ils tous morts ?

Est-ce vrai que certains papillons ne vivent qu’un seul jour ?

Toute vérité est-elle toujours un ou deux mètres en avant de soi ?

Une chose approximative serait-elle plus en accord avec le réel qu’une chose exacte ?

Le monde derrière nous a-t-il les mêmes dimensions que le monde au-devant de nous ?

Apprécies-tu mon choix des couleurs, finalement ?

As-tu déjà dormi sur une aire d’autoroute ?

As-tu déjà fait un long voyage en voiture avec deux colibris dans une cage posée sur le siège arrière ?

Un mélange de sable et de poussière, cela constitue-t-il la matière des rêves ?

Est-ce parler (ou écrire ?) que marcher silencieusement dans la neige ?

As-tu déjà prévu ce que tu feras après ta mort ?

N’entends-tu pas comme une musique ?

Ça t’arrive de faire du stop au pays des ombres ?

C’est quand la dernière fois qu’on a fait l’amour en pleine lumière ?

Tout mouvement définit-il son temps ?

Est-ce le présent qui fait briller tes yeux ?

Qu’est-ce qu’on devient quand on confond les minutes et les années ?

Pourquoi lorsque tu pleures tu joins les mains ?

Est-il compliqué de vivre avec des questions sans réponse ?

L’horizon est-il son propre horizon ?

Sais-tu comment se construit une image mentale ?

Est-ce toi que j’aime ou ton silence ?

Est-ce que tu penses quand tu ne penses pas ?

Que sais-tu du sens de rotation de l’univers ?

Tout phénomène ponctuel peut-il se ramener à une somme infinie de phénomènes périodiques ?

Peux-tu aimer sans comprendre ?

Comment vis-tu ces gestes qu’on répète, indéfiniment, tous les jours ?

Est-ce que tu penses que c’est important de répéter les mêmes gestes tous les jours ?

A quoi ressemblerait un homme qui ne répèterait jamais deux fois le même geste ?

Ta définition du présent sera-t-elle encore valable demain ?

Veux-tu bien m’épouser ?

Pourquoi tu réponds jamais ?

On regardera passer les ombres ?

On ira nulle part en venant de nulle part ?

On revient demain ?

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

Patrick Dubost pratique la "lecture / performance", donnant à entendre ses textes au travers de sa voix, ses gestes, et l’exploration des diverses possibilités techniques de travail du son. Il intervient dans des studios de composition électroacoustique, ou en confrontation dynamique et improvisée avec des musiciens instrumentistes. Chaque "poème" (entre deux et douze minutes), s’appuie sur un dispositif sonore, visuel et poétique autonome.

 

Patrick Dubost est actif et publie en France mais aussi à Tirana, Athènes, Zagreb, Beyrouth, Gênes, Londres, ou Montréal, Québec, Chicoutimi…

 

http://patrick.dubost.free.fr

http://armand.le.poete.free.fr                                                                  

Articles similaires

Tags

Partager