Patricia Scholtes

 

Habillée en noir, lors d’un entretien pour Le Républicain Lorrain

 

 

(France)

 

 

Celle …

 

 

Celle qui entre dans la gare de Metz,

Celle qui ne s’attarde pas à l’histoire,

Celle qui zappe l’actualité du kiosque à journaux,

Celle qui achète trois pains aux chocolats, un jambon beurre, et deux bières,

Celle qui n’attend personne,

Celle qui ne prend pas le train,

Celle qui cherche…

Celle qui trouve,

Celle qui dit « bonjour » et s’assied,

Celle qui discute avec l’autre, parterre dans le courant d’air,

Celle qui écoute les histoires,

Celle qui dévore l’homme,

Celle qui remarque les vêtements, la couverture, les chaussures trouées,

Celle qui s’en fout,

Celle qui mange et boit avec lui de bon gré,

Celle qui ne perd pas une miette,

Celle qui déclare que « clochard ce n’est pas si mal ! »

Celle qui compare,

Celle qui ne peut s’empêcher de penser,

Celle qui reste une femme, avec ses envies,

Celle qui fantasme : rasé de près, et lavé, il a quand même de beaux traits, il est si…

Celle qui désire le ramener chez elle, à la « belle » société « active », ou plus près … – disons !

Celle qui ne le dit pas,

Celle qui choque,

Celle qui entend la réflexion du serveur de bar, le même qui acceptait jadis ses pourboires,

Celle qui entend les remarques des voyageurs sur celui qui,

Celle qui se lève pour réagir,

Celle qui n’insiste pas,

Celle qui est si bien là, c’est son choix,

Celle qui sait que sa famille n’approuvera pas, 

Celle qui ne renonce pas,

Celle qui rit de honte, quand on lui jette à elle aussi une pièce,

Celle qui crie : « merci, mais ce n’est pas le cas, je ne suis pas une… »

Celle qui se réveille et voit qu’il est parti avec ses lambeaux accrochés à son panier,

Celle qui a envie d’esquisser son portrait sur la feuille de papier,

Celle qui veut l’immortaliser,

Celle qui ne le rattrapera jamais,

Celle qui sait que …, et que non, et que oui !

Celle qui ne sait pas ce qu’elle veut, où elle va, et pourquoi ?!

Celle qui a peur de ce qu’elle dessine, peint, écrit, dit et fait ici ou là…

Celle qui demain sera … avec l’autre, moins sale, moins ridé, moins …

Celle du même fatiguant « monseigneur l’intellectuel » le bourgeois !

 

 

(05/03/2011)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

C:\Users\rodica\Documents\Rodica\Patricia Peinture Livre.TIF Née au fin fond de la vallée de l’Orne, Patricia Scholtes a été élevée au coeur de la sidérurgie lorraine. Longtemps ces cieux ont été pour Patricia couleur de " poussière", rose grise marquant de ses parfums et de ses poudres toute sa jeunesse. Après des études secondaires dans la région, Patricia Scholtes s’oriente très vite vers la vie active, devenant fonctionnaire dans sa ville natale. Grande rêveuse, pendant son temps libre elle peint et écrit. Souvent, elle a le privilège d’intervenir, artistiquement, sur de grands et vastes sujets,  dans les écoles de sa ville. Primée à l’occasion de divers concours de peinture et d’écriture, exposant ici et là, dans de petites galeries, Patricia Scholtes se qualifie d’autodidacte passionnée !

 

Articles similaires

Tags

Partager