Norman Manea

 

 

LEVURE LITTERAIRE

 

REND HOMMAGE

à

 

NORMAN MANEA

The great American Writer

 

 

 C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\image001.jpg

 

Photo by Karl Rabe

______________________________

  

 


 

NORMAN MANEA Fellow of The Royal Society of Literature

 

In a letter of July 22, 2011, Mr. Colin Thubron, President of The Royal Society of Literature of Great Britain, had officially invited the Romanian writer to become a Fellow of RSL. Created in 1920, by George IV, The Royal Society of Literature has as its goal "to excite literary talent and reward literary merit." Among its Fellows are the Nobel laureates, Nadine Gordimer, Gunther Grass, Seamus Heaney, Doris Lessing, V.S. Naipaul, as well as Salman Rushdie, Ian McEwan, Alice Munro, John Banville, Umberto Eco, Kazuo Ishiguro, George Steiner. Norman Manea is the first Romanian writer to be honored by the prestigious British institution.


If you missed "Norman Manea: A Celebration" or would like to revisit it, we are pleased to announce that the videos of the symposium proceedings are available online at

www.icrny.org

Norman Manea, « Ailleurs, en ce pays » –  Quinzaine des libraires, Paris, 28.03.2011 :

 

 

 

En photo : Norman Manea & Mario Vargas Llosa

 

En photo : Norman Manea & Antonio Tabucchi

 

C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\796537343201A519C.png

En photo: Norman Manea & Saoul Below

 

En photo: Norman Manea & Claudio Magris

 

 

 

norman manea Norman Manea  

norman MANEA NORMAN manea

                                         

 

 

NORMAN MANEA

 

 

 

 

 

___________________________


GERMAN LITERARY PRIZE

 

FOR

 

NORMAN MANEA

 

 

The German press anounces the prestigious NELY SACHS literary prize for the Romanian writer Norman Manea.


Initiated in 1961 and granted every two years, the prize honors authors ‘for outstanding literary contribution to the promotion of undestanding between people".

It was received up to now by Nobel Laureats Nelly Sachs, Elias Canetti, Nadine Gordimer as well by Milan Kundera, Erich Fromm, Giorgio Bassani, Juan Goytisolo, Javier Marias, Christa Wolf, Margaret Atwood.


Explaining its choice The 2011 Jury  – including literary critics from Die Zeit, Suddeutsche Zeitung, Der Spiegel, Frankfurter Rundschau and Deutsche Akademie fur Sprache und Dichtung states that "Manea is an important representative of an enlightneed literary modernity. His novel  ‘The Hooligans Return’, a self-portrait, impressive trough its moral courage and virtuosity of language, conveys from the backstage of his own biography profound and unsettling aspects of Romanian history."

 

 

 

L’anniversaire:

 

 

 

 

Norman Manea, The Obsession of Uncertainty/Obsesia incertitudinii

 

 

 

 

 

La revue 22 (Bucarest)

 

 

 

 

 

C:\Users\rodica\AppData\Local\Microsoft\Windows\Temporary Internet Files\Content.Word\08-29-2011 writet on writing.jpg

 

Table ronde (Bucarest) avec Norman Manea/Masa Rotunda cu Norman Manea la târgul de carte Gaudeamus 2010 :


 

 

 

 

Norman Manea

Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres

 

Le célèbre écrivain roumain Norman Manea a reçu le plus grand honneur culturel français: Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres

 

 

          

 

 

Le Ministère Français de la Culture a accordé la prestigieuse Légion d’honneur avec le titre de Commandeur de l’Ordre des Arts et des Lettres à Norman Manea, professeur d’études européennes et de la culture à Francis Flournoy et écrivain en résidence au Bard College, dans la reconnaissance d’un “grand talent” et d’une œuvre littéraire “sans concession, vigilante, humaniste”. L’Ordre des Arts et des Lettres a été créé en 1957 par le Ministre Français de la Culture pour récompenser les personnes qui se sont distinguées par leur créativité dans le domaine des arts ou de littérature ou par leur contribution qu’ils ont apportée au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde entier. Il comprend trois grades: Chevalier, Officier et le plus grand honneur, le Commandeur.

                                                   

Photobucket

 

Norman MANEA est né en Roumanie en 1936. Il vit aujourd’hui aux Etats-Unis.  Il a écrit des romans mais aussi des nouvelles et des essais. Le régime communiste de Ceausescu et l’exil sont des thèmes récurrents. Son œuvre est aujourd’hui traduite dans plus de vingt langues. Il a reçu le prix Médicis étranger en 2006.

Le célèbre écrivain, membre de la faculté Bard, depuis 1989, est l’auteur de 22 volumes d’ouvrages de fiction et essais.

Parmi les nombreux honneurs, il a reçu les bourses Guggenheim et MacArthur, en France le Prix Médicis Étranger et en Italie le Prix International Nonino de littérature.

Il a été élu membre de l’Académie des Beaux-arts de Berlin.

En 2007, il a reçu l’Ordre du Mérite Culturel par le Président de la Roumanie et en 2008 il a reçu des diplômes honorifiques dans la littérature de l’Université de Bucarest et l’Université Babes-Bolyai de Cluj, Roumanie.

En 2009, il a reçu le Gheorghe Craciun Lifetime Achievement Award du journal bucarestois Observator Cultural et a reçu le prix annuel pour les lettres de la Fondation du judaïsme français.

Son œuvre a été traduite en 20 langues. Il vit avec sa femme à New York.

 

C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\113258838811A02767.png

Norman Manea & Ismail Kadare

 

Œuvres traduites
Le bonheur obligatoire: nouvelles (titre original: Fericirea obligatorie), traduit par Alain Paruit et André Vornic, Albin Michel, 1991, 254 p. (Les Grandes traductions) (ISBN 2-226-05261-5)

Le Thé de Proust : et autres nouvelles (titre original: Octombrie Ora Opt), traduit par Marie-France Ionesco, Alain Paruit et André Vornic, Albin Michel, 1990, 245 p. (Les Grandes traductions) (ISBN 2-226-04028-5)

Le Retour du hooligan: une vie (titre original : Întoarcerea huliganului), traduit par Nicolas Véron, Seuil, 447 p. (Fiction & Cie) (ISBN 2-02-083296-8)

 

Récompenses
Prix Littéraire de l’Association des Écrivains de Bucarest en 1979.

Prix de Littérature de l’Union des Écrivains Roumains en 1984 (prix retiré par le Pouvoir communiste).

DAAD Berliner Kunstler Programm (R.F.A) en 1987.

Fulbright Fellowship (États-Unis) en 1989.

National Jewish Book Award (États-Unis) en 1993, pour son roman Despre clovni: dictatorul si artistul (Sur les clowns: le dictateur et les artistes, inédit en français).

Guggenheim Fellowship (États-Unis) en 1992.
MacArthur Fellowship Award (États-Unis) en 1992.
Literary Lion Medal de la New York Public Library (États-Unis) en 1993.

 

Prix Nonino (Italie) en 2001.

Prix Napoli pour la Fiction (Italie) en 2004.

Prix Lux Mundi de Radio Romania Cultural (Roumanie) en 2006.

Prix Médicis Étranger en 2006 pour le Retour du Hooligan.

Prix de la Fondation Renée et Léonce Bernheim pour les Arts, les Sciences et les Lettres en 2009, sous l’égide de la Fondation du judaïsme français.

 

 

Norman Manea, escriptor romanès

 

 

 

Norman Manea  et la langue de son lieu natal

 

Œuvres publiées en roumain
Povestea vorbii, 1966
Noaptea pe latura lungă, 1969
Captivi, 1970
Atrium (roman), 1974; ed. a doua, 2008
Primele nopţi, 1975
Cartea fiului, 1976
Zilele şi jocul, 1977
Anii de ucenicie ai lui August Prostul (roman), 1979; ed. a doua revăzută, 2005
Octombrie, ora opt, 1981; ed. a doua, 1997
Pe contur, 1984
Plicul negru, 1986; ed. a doua, 2007
Despre clovni: dictatorul şi artistul (un roman parabolic), 1997
Întoarcerea huliganului, ed. întâi, 2003; ed. a doua, 2006; ed. cartonată, 2008
Plicuri şi portrete, 2004
Fericirea obligatorie, colecţie de nuvele; ed. a doua, 2005
Casa melcului, colecţie de interviuri, 1999
Vorbind pietrei, 2008
Variante la un autoportret (proză scurtă), 2008

Source: ICR Paris

 


Articles similaires

Tags

Partager