Michel Bénard

 

 

 

 

(France)

 

 

&

 

 

 

 

Petru Jecza

 

 

(Roumanie, 1939-2009)

 

 

Le rêve sculpté de Pygmalion

Pensées -Sentiments

 

 

 « La sculpture est le souffle d’un rêve transcendant la matière »    MB

 

 

        Méditation

 

 

Le premier contact que j’ai eu avec le sculpteur et l’universitaire  roumain Petru Jecza,

 

 

        La sphère et le cube

 

 

me fût la révélation d’un homme généreux, d’une grande bonté, d’une haute humanité, un homme à qui les méandres de la vie ont donné des racines et de la mémoire.

 

 

        Un ciseleur et joaillier  de rêve dans la matière !

 

 

Lorsqu’il nous invitait à pénétrer dans son atelier, nous avions un peu cette impression de nous trouver au cœur des forges de Vulcain avec cet idéal du rêve de Pygmalion en suspension.

 

 

 

 

L’œuvre de Petru Jecza est celle d’un sculpteur qui appartient à cette lignée des grands maîtres internationaux au même titre

 

 

        Le Baiser. Hommage à Brancusi.

 

 

que Brancusi, Rodin, Maillol, Moore, Pomodero, Ipousteguy, César,  Zorko ou Strebelle etc.

 

 

 

 

Pour lui la sculpture était un acte d’amour, une reliance avec les sources de la vie, c’était aussi la nécessité de métamorphoser la matière et d’en révéler les promesses intérieures, les volumes en sommeil par la transformation créative du rêve. Acte majeur du créateur !

 

 

 

 

La formation de Petru Jecza, fût classique à l’origine, elle repose sur les bases d’un solide métier pour s’orienter peu à peu vers une forte modernité. Mais pour lui porter son regard vers l’expression contemporaine ne signifiait en rien basculer vers le facile, le provoquant, le grotesque, absolument pas sa recherche fût toujours celle de l’harmonie et de l’équilibre. Il doit y avoir dans chaque œuvre une imprégnation d’infini et d’éternel. Nous sommes ici tout à fait au cœur de la métamorphose de la matière qui devient un rêve tangible.

Il faut souligner que chez Petru Jecza le travail sans relâche, assidu était son « nombre d’or », car l’évolution par le travail et le savoir-faire était tout à fait révélateur de la personnalité de son créateur.

 

 

 

 

Il était profondément convaincu que l’inspiration procède pour une grande partie au travail opiniâtre, absolu, abouti et à lui seul.

Petru Jecza était de la plus grande humilité, d’une extrême modestie quant à l’idée qu’il se faisait de l’importance de son œuvre, il avait totalement conscience que l’artiste ne pouvait pas à lui seul ériger une pyramide, mais qu’il n’était qu’un élément infime à l’évolution de ce «  Grand Œuvre ».

Ainsi fort de ce principe, Petru Jecza y contribua-t-il avec toute sa volonté à l’échelle de ses moyens.

L’art de la sculpture est un très long voyage ponctué d’espace, de silence et de fragments de rêves.

Sculpter c’est remplir un vide, combler une absence en engendrant de la beauté.

La beauté d’une sculpture doit être une graine d’amour qui caresse la mémoire du temps.

Le sculpteur Janez Zorko dit souvent : « Une sculpture est un poème que l’on peut caresser ou une musique dans l’espace… » Pour demeurer dans le même esprit je dirais aussi : «  Une sculpture est un rêve que l’on peut étreindre. »

Et nous nous quittâmes sur le rêve rouge en forme de cœur déposé dans son Livre d’Or par les lèvres d’Angela Gheorghiu.

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

Michel Bénard

Poète, peintre, critique d’art Lauréat de l’Académie française,
Chevalier dans l’Ordre des Arts & des Lettres

 

http://michel.benard.over-blog.com/

http://espace.spf.over-blog.com/

 

Pour plus d’informations sur l’artiste et le professeur universitaire Petru Jecza (Timisoara, Roumanie), veuillez suivre ce lien :

http://www.jecza.ro/

 

Contact :
Mme Sorina JECZA

Calea Martirilor nr.51/45
300774 Timişoara,

Roumanie

Tél. fixe : 0040-256-48.20.56
Fax: 0040-256-49.86.70
Tél. portable : 0040-722-35.76.04
E-mail : jecza@mail.dnttm.ro

 

 

Articles similaires

Tags

Partager