Lydie Wagner

 

 

 

(France)

 

 

LES SIGNES DE PONCTUATION

 

 

 

 

L’écrivain s’endort sur son bureau

Les signes en profitent et font une ronde

Au rythme marqué par les parenthèses cymbales.

 

Au centre se dresse le point d’exclamation

Se trémoussant, il agite le point suspendu à son fil élastique

Pauvre petit point: montant et descendant, il attrape le tournis

Demande grâce.

 

Sur sa pointe basculant vers l’arrière

La virgule roule sur elle-même.

Pointe, rond, pointe, rond

Joyeuses cabrioles.

 

Sautant l’un après l’autre

Les points de suspension

Cherchent à rester en groupe.

Qu’un seul se sépare

Et les deux autres se transforment

Se superposent

Usurpant la place des deux points.

 

Ceux-ci réclamant justice

Sautent en accordéon

Vers le centre de la ronde.

Elle se disloque.

 

Les signes en file jouent à la chenille

Au-dessus d’elle planent les guillemets

Applaudissant des quatre mains

 

A l’écart, le mal-aimé point-virgule

Observe, se gratte le menton:

Quelle bande d’idiots!

Vivement que l’écrivain se réveille

Et mette un point final à cette sarabande.

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

Lydie Wagner aime la vie et les gens qui débordent d’énergie.

Licenciée en Lettres, Lydie a exercé longtemps  le métier de professeur de français en région lorraine. A part la musique et la lecture, Lydie s’intéresse au monde du livre. Elle fréquente un atelier d’écriture et de performance culturelle, et partage sa passion avec d’autres collègues de plume.

Articles similaires

Tags

Partager