Lydia Padellec

 

 

 

(France)

 

 

L’histoire secrète des choses

 

 

La poterie est lisse au toucher

sa forme tordue rappelle

le mouvement maladroit

des petites mains

 

un souvenir de pissenlits

s’évapore dans l’odeur

du détergent

 

*

 

Les rayons du matin

se frottent sensuellement

à chaque objet

un chat invisible et doux

se glisse

jusqu’à son visage

 

*

 

Elle se livre

au ventre de la pièce

occupée à nourrir les placards

et les souvenirs

le frigo ronronne

et le merle précoce sifflote

 

*

 

L’eau dans le verre

vibre aux battements

de son cœur

la cuisine se réduit

à un morceau de nappe

parsemée de soleil

 

Poèmes extraits d’un ensemble inédit intitulé Entre l’herbe et son ombre

 

***

 

 

 

 

Sculpture

 

Forme

La rondeur du mot

est illusoire à l’oreille

chaque instant Tu dois

le défroisser l’étirer

travailler la matière

la terre qui s’effrite

avec la lumière

et le blanc du silence

 

*

 

Modèle

Tu te fixes aux mots

aux images des autres

en les moulant par à coup

dans une terre trop molle

mais il te faut aussi

un peu d’air et de miel

l’odeur de la pluie

sur tes doigts fébriles

 

*

 

Texture

De bois ou de pierre

l’objet poétique

se dessine sous l’emprise

de la fièvre

mots et sueurs

se joignent à la terre

et du cri s’échappe

un grain de poussière

 

*

 

In Situ

Dans cette pièce minuscule

s’amoncellent les livres

les mots et les sons

le silence de la page

dans cette chambre à soi

Tu sculptes la lumière

avec l’ombre et le vide

au creux des fissures

 

Poèmes extraits d’un recueil en phase d’écriture : Les abeilles ne chantent pas la nuit.

 

**

 

 

 

 

 Haïku…

 

 

 

 

Vide grenier –

nettoyage de printemps

ma poupée cassée
 

*

 
Mes poches sont vides –

rien qu’un coquillage

à lui offrir
 

*

 
Être ou avoir –

le papillon sur la fleur

ignore la question

 

*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

 

____________________________________________

 

Biobibliographie

Née à Paris en 1976, Lydia Padellec est publiée dans plusieurs revues et une vingtaine d’anthologies en France et à l’étranger (Canada, Pays bas, Roumanie, Bulgarie, Japon) dont dernièrement Correspondances de haïku – France/Japon (bilingue, Biken International, 2011), Enfances, Regards de poètes (Bruno Doucey, 2012), La Ville (haïku franco-bulgare, éd. Farrago, Sofia, 2012), nuages d’octobre (éd. des petits nuages, Ottawa, Canada, 2013), Haïkool (L’Iroli, 2013). Poète, haïjin et plasticienne, elle crée en 2010 les éditions de la Lune bleue. En résidence d’écriture en 2010-2011 à la réserve naturelle de St Rémy-lès-Chevreuse, un livre Des poètes dans la nature est paru aux éditions de l’Amandier. Depuis 2005, elle anime des ateliers d’écriture (poésie et haïku) et d’arts plastiques (art postal, haïga, collages poétiques) auprès de différents publics. Elle a créé en 2010, dans le cadre du Printemps des Poètes dont le thème était « Couleur femme », son spectacle « Sur les lèvres rouges des Saisons » autour des trois formes poétiques japonaises (le haïku, le tanka et le haïbun), accompagné du guitariste Arnaud Delpoux.

Membre de la Maison des Ecrivains et de la Littérature (Paris), de l’association des écrivains bretons, de l’Association Francophone de Haïku, de l’AFAH (Auteurs de Haïbun), de Haïkouest.
A reçu une bourse découverte du CNL (janvier 2012).

 

Ses recueils de poésie :

  • La maison morcelée (Le bruit des autres, 2011), Prix PoésYvelines des Collégiens 2013.
  • La mésange sans tête (Eclats d’encre, 2012)
  • Sur les lèvres rouges des Saisons (L’Amandier, 2012), recueil éponyme du spectacle
  • Et ce n’est pas la nuit (éd. Henry « La main aux poètes », à paraître en 2013)

 

Pour en savoir plus :

Son blog personnel : http://surlatraceduvent.blogspot.fr/

Le site des éditions de la Lune bleue : http://editionslunebleue.com/

Articles similaires

Tags

Partager