Jüri Talvet

 

Jüri Talvet

 

(Estonie)

 

 

 

LÀ OÙ DEMEURE LA MÉMOIRE

 

Le papier est de l’air condensé

Qui absorbe les mots –

Pas moins fragile ou fugace

Que l’ardoise ou l’écran

Aux nerfs électroniques.

Le vent a fait trembler la fenêtre.

A qui appartient la main qui caressait doucement

Les cheveux de l’enfant endormi ?

Quelles branches agitées,

Quelle brume sur les lèvres de qui,

Quels signaux émis par l’herbe

Ont composé le Cantique des Cantiques ?

 

Derrière un mur d’ardoise,

De papier ou de nerfs artificiels

(Oseriez-vous le nier ?) la mémoire persiste

(Avez-vous déjà commencé

A dresser un plan d’évasion ?),

Elle préserve les choses oubliées, elle vous pardonne

Votre hésitation d’aujourd’hui.

 

 

Trad. Athanase Vantchev de Thracy

 

 

 

DANS LA CONSTELLATION DU PENTAGONE

 

on ne fait que souhaiter un microscope encore inconnu qui permette

de faire la vivisection du cerveau de bin laden (le 11 septembre 2001

on a bien vu que c’était indispensable). bin laden est la nuit. tezcatlipoca.

en outre le travail comporte certains risques. on pourrait facilement confondre

bush et un bochiman la moustache de staline et celle de saddam

la graphie de l’hébreu et celle de l’arabe. bien que les astres continuent à briller

inaltérables au firmament et que l’étoile polaire semble induire

à la pénétration jusqu’au fin fond des significations. du moins

quand le film était fini et qu’on a rallumé les lumières —béni soit Hollywood !—

l’écran est apparu tout plein de sang. merde! à qui le tour maintenant

à qui reviendra-t-il de le blanchir à nouveau?

 

 

Trad. Françoise. Roy

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

BIO

Jüri Talvet est né en 1945 à Pärnu, Estonie. Il a étudié la philologie anglaise à l’Université de Tartu et a soutenu, en 1981, une thèse de doctorat en littératures occidentales à l’Université de Leningrad (Saint-Pétersbourg). Depuis 1992, il occupe la chaire de Littérature Mondiale à l’Université de Tartu.

 

Il a publié neuf livres de poésies en estonien. Des choix  de ses poésies et essais ont été traduits en anglaise, en espagnol, en français, en roumain, en catalan et en italien. Ses ouvrages ont été distingués par plusieurs prix, dont le Prix Annuel de Littérature Juhan Smuul (essai, 1986), le Prix de Poésie Juhan Liiv (1997), le Prix Commémoratif d’essai et de Poésie Ivar Ivask (2002).

 

Articles similaires

Tags

Partager