Guillaume Siaudeau

 

 

 

(France)

 

 

Couper la frange

 

Il y a une fille

sur le mur d’en face

et le soleil fait comme

une frange

devant ses yeux

Je suis assez loin

les mains posées

sur une petite barrière

je me concentre

et cela fait déjà plusieurs minutes

que j’essaie de transformer

mon regard en ciseaux

 

 

Un printemps à mourir

 

Les enfants jouent

au milieu de la poussière

ils versent un peu de vie

au centre de la cour

Dans l’éprouvette de bitume

les ombres sont des marmites

Une de ces journées

à regarder le pollen

flirter avec le vent

Tout va bien ici

si ce n’est

ce printemps meurtrier

qui depuis ce matin

passe son temps

à tuer des hirondelles

 

 

Quatre pattes dans le vent

 

Un chien au bord de la route

seul comme une mauvaise herbe

Des voitures qui passent

leurs yeux qui scrutent

la solitude

Sa langue pendue

qui s’emmêle au vent

Un chien planté là avec

une ronde de souvenirs

et ses quatre pattes

au repos

qui attendent de trouver

un nouvel endroit

vers lequel courir

 

 

Campement de fortune

 

L’horizon promet

des heures chaudes

tes mains sont

une cabane

pour les miennes

nous marchons côte à côte

et les mots qui sortent

de nos bouches

sont des petits feux

qui réchauffent

nos coeurs vides

 

 

L’écureuil transformé en flaque

 

Elle avait trouvé un écureuil

plein de poils

plein d’esprit

elle n’était plus seule

pleine de joie

pleine de rêves

elle avait acheté des noisettes

une petit panier

et une gamelle

pour nourrir sa soif

Mais au retour

il n’était plus là

et dans la cuisine

ses pieds pataugeaient

dans une énorme flaque

de solitude

 

 

Sucré / Salé

 

Ses lèvres

ont un goût de réglisse

une texture de guimauve

une couleur de fraises des bois

Il les regarde avec attention

sans plus

quelques petits regards

de harpons tombés à l’eau

car lui a toujours préféré

la charcuterie

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

Guillaume Siaudeau est né en 1980 et a déjà publié "Poèmes pour les chats borgnes" aux éditions Asphodèle, "Boucle d’oeil" aux éditions Nuit Myrtide, et "Quelques Crevasses" aux éditions du Petit Véhicule. Il est le créateur de la revue de poésie "Charogne", éditée par les éditions Asphodèle.

 

 

On peut aussi retrouver ses écrits sur son blog :

lameduseetlerenard.blogspot.com

Articles similaires

Tags

Partager