Franck Cana

 

Franck Cana

 

(Congo-France)

 

 

 

a lu pour vous :

 

ROMAN :

 

Peggy Lucie AULELEY Peggy Lucie AULELEYa publié

 

« Soleils étranglés »

 

« Pour qu’aimer les enfants soit une arme toujours bien affûtée pour leur avenir » :  tels sont les mots apposés en guise de dédicace par Peggy Lucie Auleley sur le livre « Soleils étranglés », qu’elle nous a offert. La lecture de l’ouvrage atteste bel et bien que le sort des enfants, en particulier ceux de la rue, inquiète l’écrivaine.

 

A 12 ans, le jeune Ozangué wi Nkombe parcourt son pays, le Gabon, en passant du village à la ville. L’enfant passe davantage de temps avec sa maman malade, Ngwè. Son père a perdu l’œil droit à la suite d’un grave accident et les conditions de vie de la famille sont devenues misérables, mais cela ne décourage pas cet enfant : « La pensée de notre extrême pauvreté m’injectait la force d’espérer que demain sera meilleur qu’aujourd’hui ».

 

Peggy Lucie AULELEY 2

 

Dans le quartier Soweto de la capitale, alors que son père passe le plus clair de son temps au bar-dancing Mwanakitoko, Ozangué reçoit le soutien, l’affection et les encouragements de sa maîtresse du cours moyen, madame Direndu Ide. Le jeune homme gagne en maturité et se soucie de plus en plus du sort des enfants de son âge, délaissés par leurs familles ou la société elle-même.

 

La trame de ce roman dépasse la simple histoire d’Ozangué, car elle permet  également au lecteur de plonger au sein même de la si belle nature gabonaise, principalement lorsque l’enfant navigue en pirogue sur le fleuve Ogooué, du côté de Simati. Le lac Zilè est une merveille naturelle, la végétation y est encore préservée de  la folie humaine. Si l’hinterland est apprécié pour sa pureté, ce n’est pas le cas de la capitale Awana qui est une « ville-village-poubelle ».

 

C’est dans le milieu urbain que l’enfant découvrira des mendiants, mais aussi ses congénères « enfants de la rue », couramment appelés les Mibung’lini. « Parmi eux des mignons tandis que d’autres ressemblent à des animaux effarés. Tous des soleils étranglés. Pourquoi l’enfance souffre-t-elle ainsi chez nous ? » s’interroge alors le jeune narrateur qui, par la suite, se liera d’amitié avec Oyem, Koffi, Anicet, Cédric et bien d’autres.

 

Cette enseignante de Français à Libreville publie ici sa quatrième œuvre et pose un regard critique sur la société à laquelle appartient le personnage central. C’est aussi un appel à la prise de conscience de la famille et de l’État qui ont abandonné « l’enfant ».

 

 Franck  CANA

 

« Soleils étranglés », de Peggy Lucie Auleley, roman, La Doxa éditions, 154 pages

 

 

 

____________________________________________

 

Jessy E. LOEMBA publie « Souvenirs tragiques »

 

Peggy Lucie AULELEY 3

 

L’inspiration du roman que publie Jessy E. Loemba provient des événements qui ont dramatiquement plongé l’Afrique centrale dans le chaos durant les années 1990. Les principaux personnages sont les pensionnaires d’une école militaire de la République du Bwal. Machiti et ses comparses y poursuivent des études prolifiques, mais rythmées par la discipline militaire. Ses moments de détente lui permettent de retrouver de temps à autre sa bien-aimée, Bozock.

 

Cette dolce vita prendra fin avec le coup d’état du général Elombé contre la présidence constitutionnelle du Président Mayélébélé qui avait été élu démocratiquement. Le rebelle justifiera son comportement par la volonté de la force publique d’appréhender Tchikambissi, son épouse, accusée entre autres d’enrichissement illicite. L’attitude du général est surprenante, s’agissant d’une personne appartenant à une corporation dans laquelle la discipline, l’ordre, le respect de la loi et de l’autorité, la défense du peuple et des institutions sont des fondamentaux.

 

À partir de ce moment-là, le narrateur expose les drames successifs qui endeuilleront Bwal et mettront le pays à feu et à sang. Les enfants de troupe, Machiti, Polélé-Polélé, Zenga-Mambou et les autres, sont déplacés à Ponponville, encore épargnée par les combats entre les forces gouvernementales et les putschistes, armés et soutenus par la France du Président Jean Parrain…

 

La présentation-dédicace de cet ouvrage par son auteur aura lieu le samedi 12 septembre 2015 à Paris, dans les locaux de l’ambassade du Gabon en France, au 26 bis, avenue Raphael 75016 Paris, à l’occasion de la rentrée du livre Gabonais.

 

Nous n’en dirons pas davantage et nous ne révèlerons rien de l’épilogue de ce livre, si ce n’est d’affirmer qu’à la fin de cette lecture, ont jailli de notre esprit, les paroles suivantes du chanteur reggae Robert Nesta Marley dit Bob Marley, tirées de son ouvrage « La sagesse et l’espoir » : Il faudra peut-être bien des années et beaucoup de sang versé, mais la vertu ne peut que triompher un jour.

 

Franck  CANA

 

« Souvenirs tragiques », de Jessy E. Loemba, roman, éditions Langlois Cécile, 116 pages, 13 euros.

15 euros, 10.000 Fcfa, 17 dollars.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

Écrivain, journaliste français, Éditeur

Président du Cercle des Écrivains et Artistes des Afriques (CE2A). 

Auteur des ouvrages :

« L’aube de l’odyssée » (essai), éditions La Bruyère, Paris,

« Opération restore hope » (roman), éditions La Bruyère,

« Mission accomplie », biographie, éditions Cécile Langlois, Paris

« Dieu est bon », biographie, éditions Cécile Langlois, 

« Anthologie des 60 ans de la littérature congolaise (1953-2013) : Noces de diamant », ouvrage collectif, éditions l’Harmattan, Paris,

« Pour un monde meilleur : Liberté, Egalité, Fraternité », ouvrage collectif, Ella éditions / publié en France et au Canada,

« République Démocratique du Congo 2016 : Vital Kamerhe est recommandable », politique, co-auteur Joseph Tshiatumba, éditions Cana, Paris,

« Sortir pour Entrer », témoignage, éditions Cana, Paris.

« Dans trois jours », théâtre, co-auteur Jorus Mabiala, à paraître prochainement aux éditions Cana.

« Auteur de plusieurs publications dans la presse internationale.

 

Contact : franckeditionscana@gmail.com

Articles similaires

Tags

Partager