Denis Emorine

 

 

(France)

 

 

Ces mots qui font saigner le temps

(Extraits)

 

Poèmes à réciter en attendant la guerre

 

A Anne-Virginie

 

 

 

 

 

1

 

Je dénouerai l’instant

mais trop tard

la mort aura agrippé ma main crispée

 

 

2

Le train m’emportera loin de toi

j’agiterai doucement la main

dans ta direction

mais tu ne verras qu’un moignon sanglant

tracer des cercles dans l’espace

 

 

3

 

L’ombre me dérobera ton visage

je ricanerai pour dissimuler

mon trouble      fantôme errant

désaffecté de sentiments

 

 

4

 

Le train glacé sera déjà en marche

et je crierai ton nom

du fond

de mon amour perdu

 

 

5

 

En vain

tu courras mon amour

avec cet amour éperdu pour tout bagage

dans mes yeux tu devineras

l’incrédulité

 

 

6

 

Nous serons tellement nombreux

dans ce convoi

tellement pressés de nous ét(r)eindre

pour vous fuir

vous

les désastreux vivants

 

 

7

Tu n’arriveras pas à grimper mon amour

non

ils te repousseront de leurs doigts décharnés

et je saurai bien les aider

au besoin

dans l’aube chargée de deuil

 

 

 

 

 

 

8

 

J’aurai vécu mon amour

oh bien sûr

j’aurai aimé ces fragments de désir

mais sans hésitation aucune

j’entaillerai ta chair avec

l’aiguillon de la mort

ma propre mort

pour mieux t’inoculer

l’oubli

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Éditions du Cygne, Paris 2009

 

 

 

 

 

________________________________________

    

 

    

   

 

 

 

Denis Emorine  est né en 1956 près de Paris. Il a fait des études de Lettres modernes à la Sorbonne (Paris IV). Il a une relation affective avec l’anglais parce que sa mère enseignait cette langue. Il est d’une lointaine ascendance russe du côté paternel. Ses thèmes de prédilection sont la recherche de l’identité, le thème du double et la fuite du temps. Il est fasciné par l’Europe de l’Est. Poète, essayiste, nouvelliste et dramaturge, il est traduit en une douzaine de langues ; son théâtre a été joué en France, au Canada ( Québec) et en Russie. Plusieurs de ses livres sont traduits et édités aux Etats-Unis. Il est rédacteur en chef  de  la revue roumaine Cronica (Iasi). Il collabore régulièrement à la revue de littérature Les Cahiers du Sens. Il dirige deux collections de poésie aux Editions du Cygne. En 2004, Emorine a reçu  le premier prix de poésie (français) au Concours International Féile Filiochta.

 L’Académie du Var lui a décerné le « prix de poésie 2009 »

 

 

Site de l’auteur : http://denis.emorine.free.fr/ul/accueil.htm

Articles similaires

Tags

Partager