David Amram – Bio

(USA)

 

David Amram (né le 17 Novembre  1930 à  Philadelphie) est un compositeur, musicien et auteur américain. Il pratique le jazz, l’ethnique, la musique folklorique et toutes sortes de performances musicales. Durant sa vaste expérience de compositeur et d’interprète, il a collaboré avec : Willie Nelson, Charles Mingus, Leonard Bernstein,  Jack Kerouac Langston Hughes, Dizzy Gillespie, Dustin Hoffman, Thelonious Monk, Odetta, Elia Kazan, Arthur Miller, Lionel Hampton, EG Marshall,Tito Puente, Ron Whitehead etc.

Il a été nommé compositeur-en-résidence  à l’ Orchestre Philharmonique de New York, de 1966 à 1967.

 

La vie

Peu avant son septième anniversaire, David Amram et sa famille se sont installés dans une ferme dans le Comté de Mâles, en Pennsylvanie. À l’âge de sept ans, David Amram a commencé ses premières leçons de piano, ensuite il a appris à jouer de la trompette. En 1948,  il a passé une année au Conservatoire de musique d’Oberlin, ensuite, il  a obtenu une licence dans l’histoire européenne dans le cadre de l’Université de George Washington en 1952. Pendant ces années, Amram fut un joueur de klaxon à  la Symphonie National (en réserve).

Amram a passé deux ans (entre 1952-1954) dans l’Armée des Etats-Unis, armée qui se trouvait en Europe, et il a joué dans la Septième Symphonie de l’Armée. Etant en Europe, il  a postulé pour une candidature de musicien à Paris et il y vécut pendant un an. David Amram s’est consacré à la composition, et il a joué avec le groupe de Lionel Hampton et dans d’autres groupes de jazz.

David Amram est revenu aux Etats-Unis en 1955, et il est allé travailler à l’École de musique de Manhattan.

David Amram a composé plus de 100 œuvres pour orchestre et musique de chambre, il a écrit de nombreux morceaux pour les théâtres de Broadway et le cinéma, y ​​compris les morceaux classiques pour les films « Splendor in the Grass » et « The Manchurian Candidate » ; à part cela, deux opéras, y compris l’opéra révolutionnaire Holocauste « Le dernier ingrédient » et un morceau pour le documentaire « Pull My Daisy » raconté par le romancier Jack Kerouac.

Il est également l’auteur de trois livres, « Vibrations », une autobiographie,  « Offbeat: Collaborating With Kerouac », un mémoire, et « Upbeat: Nine Lives of a Musical Cat »,  publié en 2007 par Paradigm Publishers.

David Amram est un joueur de cor français, un énorme pionnier du jazz, il est aussi un virtuose du piano, il joue aussi de la flûte traversière et de nombreux sifflets, il est un bon percussionniste, et il maîtrise une dizaine d’instruments folkloriques provenant de 25 pays.

David Amram pratique une activité culturelle inventive, il a cet immense  talent  de performeur, d’improviser au niveau des musiques et des paroles.

Une des œuvres les plus récentes d’Amram c’est  « Les géants de la Nuit »,  un concerto pour flûte dédié à  Charlie Parker, Jack Kerouac et Dizzy Gillespie, trois artistes américains amis. Il a travaille aussi  avec l’auteur Frank McCourt sur un nouveau réglage de la messe, « Missa Manhattan ». Ses deux plus récentes œuvres orchestrales sont « Variations symphoniques sur un morceau de Woody Guthrie », commandé par la Fondation Guthrie, créé le 29 septembre 2007, et trois chansons: un concerto pour piano et orchestre créé en janvier 2009.

Aujourd’hui, comme il a un certain âge, le musicien et le compositeur  David Amram continue à écrire et à jouer, tout en parcourant le monde comme un grand chef d’orchestre, soliste, chercheur invité, et excellent narrateur en cinq langues.

 

PRESSE  (tri):
« David Amram … est un catalyseur musical et un bon chef de file,  sur un pied d’égalité avec Leonard Bernstein, Pete Seeger et Dizzy Gillespie …»

Minneapolis Star Tribune


« Il est un compositeur d’envergure majeure, un chef d’orchestre qui a  gagné  son autorité, il est un musicien de jazz, un musicien noble et brillant. »

Newhouse Papers



 

www.davidamram.com

Articles similaires

Tags

Partager