Anna Cybulska – Bio

 

 

(Pologne)

 

 

(née en 1968)

Poète, prosateur, peintre, auteur de  pièces micro et interprète de ballades et de chansons. Membre de l’Union des écrivains polonais. Direction de –Toruń de Bydgoszcz et de l’Association artistique de Bydgoszcz. Elle fit ses débuts en 2005 avec un livre de poèmes Aniołowie śpią nous mnie (anges dormant en moi). Puis, sous les auspices du Club littéraire du RREO à Wloclawek, elle a publié deux recueils de poèmes : Szklane marzenia (les rêves de verre – 2005) et Wtwoich dłoniach sen (dans vos mains, My Dream – 2006). En mars 2008, elle a publié un recueil de poésie et de prose Szepty intymne (chuchotements intimes) et le poème en prose 2009 Wyspy wyobraźni (îles de l’Imagination), également dans la même année : Wiersze rozedrgane (poèmes de vibration), traduit en allemand par Karl Grenzler. L’auteure a créé un fantastique poème–lettre de George Sand, adressé à Chopin : Ktoś pana uwielbia (quelqu’un vous admire… – 2010), traduit en Français par Sławomira Jasińska. Ce livre a été parmi les ouvrages présentés sur le site officiel de l’année Chopin. Ses œuvres sont publiées dans de nombreux périodiques, comme : « Temat », la « Znaj », la « Gazeta Kujawska », également dans de nombreux almanachs : créateurs de la région 7 (2007), Rypin Album poésie (2007) et Arts Festival croisière (2007-2009). Elle est lauréate du premier prix lors de  la compétition nationale de Francis Beciński à Radziejów (Centre de la Pologne) pour la prose (2007) et elle a remporté la première place dans la catégorie poésie (2008).

Ses œuvres ont été également présentées sur Radio PIK (Bydgoszcz). Elle a conçu des couvertures de livres et de peintures, elle compose aussi de la musique pour les paroles des chanteurs, parce que la poésie de chant fait partie de son âme. En 2009, elle était parmi les nominés à la médaille de Jerzy Sulima-Kaminski. Cybulska est lauréate du prix symbolique Milczewski-Bruno Ryszard dans la catégorie fiction pour « Les îles de l’Imagination (2010) et lauréate du prix du travail organique pour la littérature de Maria Konopnicka (2013). Sous le pseudonyme de Luca Altmann. Elle publie « Cœur ouvert de femme et d’amour » A goût du massepain en 2013.

Articles similaires

Tags

Partager