Angela Boeres-Vettor – Bio

 

(Luxembourg)

 

Angela Boeres-Vettor, d’origine italienne, est née en Lorraine et vit actuellement au Grand-Duché de Luxembourg.

 

La publication en 1989 de « La Dame du fer » (église tout en fer du Crusnes, M&M) a suscité l’intérêt de plusieurs écrivains : Jacques Corbion y a relevé ces expressions concernant les mineurs pour son ouvrage : « Le savoir… fer », Rosemarie Kieffer et Danièle Medernach-Merens ont repris plusieurs récits pour leur Anthologie consacrée aux écrivaines : « Pays clément dans la fureur des vagues »

Plusieurs prix lui ont été décernés dont le prix de la ville de Talange en 1994 pour « Fol amour » du recueil de nouvelles lorraines « Reflets de lune ».

 

Les revues littéraires :

Terre Lorraine (F), Encre (F), Galerie (L) Nos cahiers (L),  Pollen d’Azur (B) ont publié ses récits.

En 2006, Angela Boeres-Vettor  a animé deux ateliers d’écriture en collaboration avec Isabelle Laguibre-Debussy.

En 2006, Entreprises-magazine et Femmes-magazine lui ont consacré une interview.

En 2009, Angela Boeres-Vettor a été sélectionnée pour la résidence d’auteurs à Habay-la-Neuve (Belgique) lieu où « Poste restante » a pris naissance. En 2010, une nouvelle de ce recueil a été retenue pour le projet « Femmes & violences » au Théâtral du Centaure au Luxembourg.

En 2012, la Plume Culturelle (Metz) lui a consacré une interview.

Site: www.laplumeculturelle.fr

 

En 2004, Tessy PETRO, universitaire  de Metz, lui a consacré un mémoire en vue de l’obtention du diplôme de Maitrise en Lettres modernes concernant son roman : « Dix petits tours aux portes de… Lamour » : La représentation de la femme dans la littérature contemporaine de langue française au Grand-Duché de Luxembourg.

 

En 2007, Cristiana MALGARINI, universitaire de Nancy, lui a consacré une interview à propos des immigrés italiens dans le livre : « Sans Malice au Pays Vermeil » ; chronique d’une cité minière de Meurthe et Moselle.

 

http://a.boeresvettor.free.fr/

Articles similaires

Tags

Partager