Alexandra Joly

 

 

(France)

 

 

 

 

LES FAUX-AMIS

 

 

C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\le-faux-ami-nilsson.jpg

 

 

Vienne. 1910. Hermann Freytag, correcteur à la retraite, est contacté par son ancienne maison d’édition qui le convainc de reprendre du service une dernière fois. En effet, Barsch, le romancier à succès dont il a corrigé chaque manuscrit, s’apprête à leur envoyer son dernier roman et réclame le vieillard pour seul correcteur. S’entourant de multiples précautions, il envoie son unique manuscrit scellé à la cire afin d’empêcher toute lecture fortuite : seul Freytag est autorisé à le lire. Ce dernier connaît son homme et lui jalouse son génie quand sa langue est si pitoyable. De plus en plus aigri depuis que sa femme l’a quitté, Freytag se laisse aller à ses lamentations et rituels quotidiens jusqu’au jour où il décide de prendre des cours d’esperanto et où il rencontre un dandy, Herr Signori.

Le Vatican. 1903. Les regards du monde entier sont tournés vers Rome. Le résultat du conclave est imminent.

 

 

 « Nous vivons une époque de profonds changements. Les gens se comportent n’importe comment. Il n’y a plus aucun respect pour ce qui est ancien. […] Voyez ce qu’il en est dans le domaine de l’art. C’est un test révélateur de l’état d’une société. Et sans chercher bien loi, regardez tous ces athées du Café Central, avec leur folie des grandeurs, ce sont eux qui incitent à l’impiété et à une vie dissolue. » Voilà la nature des pensées de cet antihéros dépeint par Nilsson. Freytag est l’œil critique et censeur de la Vienne effervescente que nous connaissons. L’auteur a choisi d’entrer dans la Vienne de ce début de siècle par une petite porte austère et grinçante. Là où le lecteur se réjouirait d’entendre parler de Klimt ou de Kokoschka, Freytag se plaint et vomit sa bile. Cette époque n’est alors qu’une magnifique toile de fonds à l’élaboration d’une intrigue complexe et éclectique où se mêlent espionnage, suspense, mœurs et réflexions philosophiques.

 

Qui est alors ce Faux-ami ? Il n’est pas un mais multiple. Les faux-amis ce sont les faux semblants, les mensonges, les trahisons. Ceux qui se jouent entre les hommes mais aussi ceux que l’on se joue à soi-même. Freytag est en perpétuelle représentation, il n’est pas : il aimerait exister pour lui-même, être reconnu pour ses talents de littérateur mais les apparences, les jeux sociaux et la médiocrité l’ont confiné dans son rôle. Ce roman raconte sa tentative d’émancipation mais sa lâcheté et son étroitesse l’en empêchent : c’est un antihéros et il jouera son rôle jusqu’au bout. Au-delà des faits, l’auteur met également en abîme les faux-semblants de l’écriture : il interroge ce qui et qui se cachent derrière les mots. Barsch, l’écrivain à succès que tout le monde s’arrache, n’est peut-être qu’un imposteur. « Barsch qui n’avait pas fait d’études secondaires et était à peine capable de nouer les lacets de ses souliers, et encore moins d’écrire un mot sans fautes, avait été béni de la main de Dieu, alors que lui, qui avait pris soin de sa langue comme le bien le plus précieux […] n’avait pas été doté du moindre soupçon du don de la narration. »  Jaloux de ce qu’il considère comme une imposture, Freytag est alors acculé à endosser le rôle du faux-ami, lui-même victime d’un faux-ami. 

 

Nilsson nous livre un premier roman riche et complexe qui entraîne son lecteur dans les méandres d’une société, des secrets d’Etat et de la bassesse humaine. S’il n’est peut-être pas « fascinant » comme le suggère la quatrième de couverture, ce récit n’en est pas moins intéressant et prenant.

 

 

 

Le faux-ami, Henrik B. Nilsson, éditions Grasset & Fasquelle, 2010 pour la traduction française.

 

 

 

 

 

 

______________________________________

 

Alexandra Joly est née en 1977. Elle est certifiée de Lettres Classiques et vit à Metz. Ses centres d’intérêt : les livres, les voyages, l’Art Nouveau et la danse. 

Il lui arrive souvent de rédiger des notes de lecture et de défendre avec enthousiasme les auteurs qu’elle aime.

Articles similaires

Tags

Partager