Ahcene Mariche

C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\PH  AHCENEMARICHEAVEC LIVRE.jpg

 

 

(Algérie)

 

 

 

 

 
Ahcene Mariche est né le 21 février 1967 à Tala Toulmouts dans la commune de Tizi Rached à l’est de la ville de Tizi Ouzou en grande Kabylie. Issu d’une famille modeste et fière de sa culture. Ahcene a grandi dans un climat où la culture régnait en maître, avec un grand-père maternel, Alin SAID, qui fut était poète-troubadour et une maman qui l’a toujours bercé avec les chants anciens.

Ahcène Mariche est professeur de physique, cameraman et photographe, il mêle et entremêle la science et la littérature, l’image et le son, les rêves et la réalité qu’il traduits en juste mots pour dire et écrire…

La touche psychanalytique, surréaliste, humaniste… sont omniprésentes dans ses œuvres.

 

 

 

 

 
Dans sa poésie, il multiplie et analyse les états d’âmes des regards, les odeurs et les saveurs, des paroles, les analyse et se permet même de faire de nouvelles approches entre mots et réalités, et de proposer des angles d’approche  beaucoup plus modernes, plus intéressants dans ses visions poétiques mises en abîme, en respect de la tradition mais à la fois dans la recherche d’une fraîcheur et d’une fascination lyrique.

 

 

 

 
Très calme, contemplatif,  attentif à la nature et au monde qui l’entourent, il prend toujours le soin de bien refléchir, de mieux peser ses mots…

Il a fait de très belles rencontres avec plusieurs artistes de renommée : Cherif Kheddam, Nouara, Ait Menguellet, Medjahed Hamid, Malika Domrane, Cherif Hamani, Farid Ferragui, Ali Meziane, rencontres qui ont été stimulantes pour sa poésie. Plusieurs fois, Ahcene  a animé des soirées et des galas avec les chanteurs Taleb Tahar, Moh Oubélaïd, Kamal Bouyakoub, Hacène Ahres, Idir Bellali, ALILOU…

La presse écrite lui a réservé plusieurs articles et interviews dans : Le Matin, La Nouvelle République, Le Citoyen, Côte Ouest, Liberté, L’Expression, Le Soir d’Algérie, Akher Saâa, La Dépêche de Kabylie.

On y trouve aussi ses poèmes sur plus d’une quinzaine de sites Internet et blogs : www.kabyle.com, www.KabyleS.com, www.berberescope.com, www.vospoemes.com, www.oasisdesartistes.com …

La chaîne de télévision BERBERE TV lui a consacré plusieurs passages dans l’émission ITIJ N TMURT de ALI HADJAZ et l’émission Tamurth iw de AHMED DJENNADI.

En juillet 2006, la Chaîne de télévision nationale (ENTV) lui a consacré un reportage sur toute son œuvre artistique diffusé dans l’émission « Saif El Djazair » (Eté d’Algérie).

 

 

 

 

 
En Août 2006, il a été invité à la rencontre entre artistes peintres et poètes EL IBDAE TAWAM EL HOURIA organisée par la bibliothèque nationale à Tipaza du 15 au 25 août, occasion  pour ses poèmes d’être reproduits en tableaux par les artistes Saliha Khelifi et Noureddine Zekara œuvres qui plus tard furent offertes au musée de Tipaza.

 

 

 C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\4em recueil.jpg

 

 

One word

 

Words are like bees
They have honey and venom
Sometimes they are so sweet
Sometimes as wounding as knives

 

 

 

 

A word can bring you up
Until you reach the top
Then, you will know
Fame and wealth
Glory and power

 

 

 

 

 

A word can knock you down
The fall is so abrupt
That you lose everything you own
You had to turn over your tongue
Before uttering the clumsy word

A word can bother you
All of a sudden it changes your mood
In your mind you keep turning it over
Till it disturbs you

 

 

Zivka

 

 

A word can be sharper than a knife
Its cutting is so aching
The liver burns
The eye is hurt with tears
All parts of the body are wounded
As if they are pierced by a sword

 

 

 C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\3em recueil.jpg

 

 

A word like wine or a drug
Can make you drunk
And sometimes as raging
As a stormy ocean
Your spirit gets restless
And your nights sleepless

 

 

 

 

A word can heal you
Its echo is your shadow
It gets close to you
And makes you forget your pains
Delighted, you get rid of your fears
The comforting word makes you enjoy life.

 

 

C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\2em recueil.jpg

 

 

 

 

 

 Un seul mot

Les paroles sont semblables aux abeilles,

Possédant miel et venin.

Tantôt un excès de saveur sans pareil,

Tantôt, elles sont pires qu’un surin.

 

 

Baba

 

 

Un seul mot peut te hisser

Vers l’apogée et la gloire.

Tu connaitras les sommets,

L’aisance et le pouvoir,

Les portes s’ouvriront d’un trait,

Des richesses à gogo vont pleuvoir.

Un seul mot peut causer ta chute,

Tu mordras la poussière.

Tu perdras tout en une minute,

Tout comme par un mystère.

Dont la discussion que tu débute,

Pèse bien les mots que tu profères.

 

 

Ahesra Azikk Nni

 

 

Un seul mot peut changer ton attitude,

D’un coup, il modifie ton humeur.

Tu le rabâches avec hébétude,

Il trouble ta paix intérieure.

Il te fera perdre ta quiétude,

De tes entrailles jaillira la vapeur.

 

 

 C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\5em recueil.jpg

 

 

Un seul mot te sera remède,

Il te guérira du mal passé.

Tu jouiras de la gaieté qui succède,

Tu seras réjoui et rassuré.

Ton écho te sera une aide,

Il sera aisé à tes côtés.

 

 

 

 

 

Un seul mot te causera des blessures,

Ses plaies sont pires que celles d’un couteau.

Pauvre âme qui souffre et endure,

On dirait des sabres qui traversent la peau,

Les larmes coulent à flot sur la figure,

Le corps semble être dans un fourneau.

 

 

Ahcene Mariche

 

 

Un seul mot te procurera l’ivresse,

Il est pire que le vin et la drogue.

Son effet est tel un océan que l’ouragan traverse,

Ton esprit sera saisi de sensation analogue.

Et tu passeras des nuits blanches sans cesse

Les soucis seront ton épilogue.

 

 

 C:\Users\rodica\AppData\Local\Temp\6em recueil.jpg

 

 

http://ahcenemariche.blogvie.com/

Articles similaires

Tags

Partager