Abdelghani Rahmani

 

Abdelghani Rahmani

 

(Algérie)

 

 

 

ERRANCE

 

La sueur, le silence en a bue

En regardant sa silhouette imbue

Qui emprunte la route sinueuse

Orientée par l’étoile, la marche sournoise

 

A flétri mon jeune bel âge

Seule, la lune me sert d’éclairage

L’âme se vautre d’un vent l’autre

Des saisons sont une, malgré quatre

 

Enjolivant la nature, notre belle maison

L’errance a connu la célébrité

Pour les uns, elle est une raison

Car  de toute vie, nait une finalité

 

 

 

NOSTALGIE

 

Fini l’exil, halte à l’errance

Cette fois, le retour est plein d’espérance

Car le bercail  attend  avec  impatience

Et mon cœur ne sera que réjouissance

 

Ma vie ne sera plus brimades, ni mépris

Je ne serai plus perplexe, ni triste

La séparation, le déchirement m’ont appris

Qu’en ces temps, seule la vérité résiste.

 

Heureux de retrouver mon sol clément

Qui en hiver m’offre le doux  printemps

L’émigration n’est que peines et désagrément

Nos prédécesseurs l’ont vécue, hélas vainement.

 

 

 

L’EXIL  

 

Invasif, l’exil tatillon

Du bruit, il n’en est  rien

A la hâte et d’aucun soupçon

Il se terre tel un acarien

 

Dans l’infinitude du temps

Nul ne sait sa  trace

Ou sa chute d’émerveillement

Encore, amertume à sa place.

 

La douleur au bout de l’âme

Paupières dans l’obscurité

Oreilles sans enthousiasme

Le cœur, la peur l’a sollicité

 

Tel un naufragé en pleine mer

Criant sa désespérance

Le temps devient plus amer

Ne voyant que déchéance

 

Cela fait belle  lurette

Aujourd’hui je l’ai vécu hier

Demain accompagne la disette

Sans renoncer sa façon de vicier

 

Chaque instant s’échappe

Emportant mon sourire

Mon triste rêve happe

Toute image de survivre

 

La nuit semble interminable

Et ma douleur qui l’enlace

Jusqu’à l’aube exécrable

Défaite de plus  en plus s’annonce.

 

 

 

 

 

 

 

 

____________________________________________

 

Abdelghani Rahmani – Bio

 
Natif de Bejaïa, ville côtière d’Algérie, marié, père de 5  enfants, l’auteur est titulaire d’un diplôme d’études supérieures  en gestion.

 

Il a  exercé en qualité de cadre dans une Entreprise Nationale où il a contribué à la rédaction de la revue interne par des articles concernant la santé du travailleur.

 

Il a également publié de nombreux articles dans la presse nationale.

 

Depuis qu’il est à la retraite, il se  consacre à la poésie.

 

RAHMANI a, à son actif,  un recueil  de poèmes  paru  chez  les Editions SOKRYS  – La Baule/Loire Atlantique.

Le livre a été bien reçu par la presse française, il a fait l’objet de quelques articles élogieux signés par BERNARD  DELATTRE, écrivain et  journaliste (« Nouvelles  de Rambouillet ») et  d’HENRI CACHAU, poète, écrivain essayiste, artiste.

 

 

Articles similaires

Tags

Partager