Abdelghani Rahmani

 

 

(Algérie)

 

 

 

LE  SAGE  ET  LE  CHAT

 

Un chat se noie dans les eaux de l’étang

Emporté, il se débat de toute sa force

Tente de sauver son âme et son sang

Déchainée, eau profonde prévoit une fin atroce.

 

Non loin, présent, un Sage accourt

Afin de l’aider à rejoindre sauf la rive

Sans attendre, ni faire de vains discours

Il lui tend sa main bienfaitrice, active.

 

Au lieu de s’agripper, le félin griffe

Le Sage renoue avec autre  tentative

L’animal refuse, têtu, il s’attife

Le Sage tierce avec tentative sensitive.

 

Un témoin de la scène s’invite

O! Sage, ne vois-tu pas ta main décochée

Chaque fois qu’elle le sauve, il s’évite

Laisse-le périr d’une mort asséchée.

 

Non, mon fils,

La nature du chat est de griffer

La mienne est amour  et  tendresse

De bonnes actions, il ne faut rebiffer

C’est là que naissent force et sagesse.

 

 

 

PARDONNER

 

Savoir pardonner

C’est user de l’art de vivre

L’égal de donner

A cœur joie, l’amour ivre

Le pouvoir de sermonner

La frustration, rancœur, ire.

 

Faire pardonner

C’est vêtir l’âme de sérénité

Le sentiment d’affectionner

Une atmosphère, sans aspérité

Ou le gout de redonner

Aux âmes la jouissance méritée.

 

Apprendre à pardonner

C’est semer les perles exotiques

Dans les jardins édéniques

Que le bonheur ira moissonner.

 

Le pardon, signe de la grandeur d’âme

Seul l’initié l’accueille et l’acclame.

 

 

 

LIBERTE  D’EXPRESSION

 

Ton destin fort  agité

A rendu illusoire ta  réalité

Liberté  comment t’accoler

Que dois-je leur parler

De l’idée orientée

De la parole ôtée

De la calomnie malsaine

De la maltraitance inhumaine

De l’indigence intellectuelle

De l’insensibilité usuelle

Et contre tout le tort

L’injustice devenant braise

N’acceptera aucun report

Son étincelle sera  fournaise.

 

 

 

 

 

 

 
 

____________________________________________

 

Natif de Bejaïa, ville côtière d’Algérie, marié, père de cinq enfants, l’auteur est titulaire d’un diplôme d’études supérieures  en gestion.

 

Il a  exercé en qualité de cadre dans une Entreprise Nationale où il a contribué à la rédaction de la revue interne par des articles concernant la santé du travailleur.

 

Il a également publié de nombreux articles dans la presse nationale.

 

Depuis qu’il est à la retraite, il se  consacre à la poésie.

 

RAHMANI a, à son actif,  un recueil  de poèmes  paru  chez  les Editions SOKRYS  – La Baule/Loire Atlantique.

 

Le livre a été bien reçu par la presse française, il a fait l’objet de quelques articles élogieux signés par BERNARD  DELATTRE, écrivain et  journaliste (« Nouvelles  de Rambouillet ») et  d’HENRI CACHAU, poète, écrivain essayiste, artiste.

 

Articles similaires

Tags

Partager